Grand Prix de Chine

Localisez le circuit de Shanghai :

Horaires et information circuits :

Retrouvez sur le site officiel www.formula1.com toutes les informations et les horaires du prochain Grand Prix

  • Trois monoplaces propulsées par Renault terminent dans le top 10, Infiniti Red Bull Racing finissant aux quatrième et cinquième rangs et Scuderia Toro Rosso plaçant une voiture à la dixième place.
  • Infiniti Red Bull Racing se hisse en deuxième position au championnat Constructeurs.
  • Les voitures Lotus F1 Team avaient le rythme pour entrer dans les points.
  • Les deux monoplaces Caterham F1 Team rallient l’arrivée.

Résultats écurie par écurie
Infiniti Red Bull Racing

Daniel Ricciardo a conclu la course de 56 tours à la quatrième place, terminant sur les talons de Fernando Alonso. Après avoir perdu deux positions au départ, l’Australien est resté plus longtemps en piste lors de son premier relais mais a reculé derrière Nico Rosberg à la sortie des stands. Ricciardo est ensuite remonté au classement, a dépassé son coéquipier Sebastian Vettel à la mi-course, pour ensuite se lancer à la poursuite de Fernando Alonso. L’Australien a finalement franchi la ligne d’arrivée quatre secondes derrière l’Espagnol. Vettel, de son côté, s’est hissé en deuxième position au départ mais a ensuite perdu une place au profit d’Alonso en s’arrêtant aux stands un tour plus tôt que le pilote Ferrari. L’Allemand a de nouveau reculé d’un rang lors de son second arrêt, cette fois-ci au profit de Rosberg, avant de céder devant Ricciardo pour finalement terminer cinquième. Cette double arrivée dans les points propulse l’écurie à la deuxième place du classement des Constructeurs.

Scuderia Toro Rosso
Daniil Kvyat entre dans les points pour la troisième fois cette année en terminant dixième. À l’extinction des feux, le Russe a pris un bel envol avant de batailler avec la McLaren de Jenson Button pendant la majeure partie de la course. Une stratégie judicieuse lui a finalement permis de prendre le dessus pour glaner le point de la dixième place. Jean-Eric Vergne a connu un après-midi plus délicat. Après avoir perdu plusieurs positions au départ, le Français s’est retrouvé englué dans le peloton et n’a pu exploiter pleinement les performances de sa monoplace. Il a finalement franchi la ligne d’arrivée en 12ème position.

Lotus F1 Team
En signant samedi le dixième meilleur temps de la Q3, Romain Grosjean a décroché le meilleur résultat de l’écurie en qualifications cette saison. Le Français a maintenu sa position jusqu’à la valse initiale des arrêts aux stands et se dirigeait vers sa première arrivée dans les points de l’année lorsqu’un problème de boîte de vitesses s’est déclaré sur sa monoplace au 28ème tour. La panne n’a pu être réparée et a finalement contraint Grosjean à l’abandon. Pastor Maldonado s’est élancé depuis la dernière place de grille après n’avoir pas pu participer à la séance qualificative. Le Vénézuélien est néanmoins remonté dans le peloton pour terminer 14ème, soit un rang devant Felipe Massa.

Caterham F1 Team
L’écurie Caterham F1 Team a vu ses deux pilotes rallier l’arrivée. Kamui Kobayashi a franchi la ligne à la 18ème place après avoir lutté avec la Marussia de Jules Bianchi tout au long de la course. Son coéquipier Marcus Ericsson termine 20ème et voit ainsi le drapeau à damier pour la deuxième fois cette saison.

Rémi Taffin, directeur des activités piste Renault Sport F1 :

« Propulser trois monoplaces dans le top 10, avec le potentiel d’y faire entrer une quatrième, le tout sur une piste où la puissance joue un rôle clé, représente un bon résultat pour nous ce week-end. Nous accusons certes encore un léger retard mais avons effectué de véritables avancées au sein de toutes nos écuries partenaires, notamment en matière de gestion d’énergie. En outre, nous avons su trouver le bon équilibre entre la consommation en carburant du moteur à combustion interne et la récupération d’énergie. Ceci a permis à nos équipes d’extraire la performance maximale de leurs voitures. Nous sommes conscients qu’il nous faut encore progresser et continuer d’améliorer la fiabilité atteinte jusqu’ici. Trois semaines nous séparent désormais du Grand Prix d’Espagne et nous disposons d’un programme de travail intense à l’issue de ce week-end. Nous avançons clairement dans la bonne direction et avons la ferme intention de maintenir le cap. »

Retour en haut

Retour en haut

Retour en haut